Marly-le-roi
Partager

Années 2014-2015

 

Saint-Germain, Seine et forêts

Saint-Germain, Seine et forêts est née officiellement le 1er janvier 2014 en tant que Communauté de communes, présidée par Jean-Yves Perrot.

Le 1er janvier 2015, elle est devenue Communauté d'agglomération. Elle siègeait à l'hôtel de ville de Saint-Germain-en-Laye, son Président en était toujours Jean-Yves Perrot.

Elle était constituée des mêmes dix villes d'origine : Aigremont, Chambourcy, L’Étang-la-Ville, Fourqueux, Le Pecq, Le Port-Marly, Louveciennes, Mareil-Marly, Marly-le-Roi et Saint-Germain-en-Laye, et regroupait près de 109 000 habitants, ainsi répartis :

 

 Communes

 Population
 au 1er janvier 2014

 Aigremont

 1 138

 Mareil-Marly

 3 686

 Fourqueux

4 353

 L'Etang-la-Ville

 4 928

 Le Port-Marly

5 038

 Chambourcy

6 027

 Louveciennes

7 404

 Le Pecq

 17 014

 Marly-le-Roi

 17 124

 Saint-Germain en Laye

42 232

 Total

108 944

 

 

 

Les atouts du territoire Saint-Germain, Seine et forêts

  • sa situation géographique et son patrimoine naturel : 75 % d’espaces verts, la Seine et ses rives aménagées,
  • un habitat équilibré et recherché,
  • sa proximité immédiate avec Paris,
  • une bonne desserte par les transports en commun et le réseau routier, mais un système saturé,
  • son patrimoine prestigieux,
  • le niveau de ses services et équipements,
  • son caractère international,
  • son potentiel économique,
  • son attractivité touristique,
  • sa vocation universitaire.


Le territoire intercommunal Saint-Germain, Seine et forêts en chiffres

  • 108 944 habitants.
  • 80,8 km2 de superficie, soit 8 750 hectares.
  • 5 233 hectares de forêt.
  • 88 hectares d’espaces naturels.
  • 406 hectares d’espaces agricoles.
  • Seine et berges aménagées.
  • 75 % du territoire est non urbanisé.
  • 89 % de la population se trouve à moins de 500m d’un massif forestier ou à moins de 50m de la Seine ou d’un parc.

 

Les premières compétences de la Communauté d'agglomération concernaient d’une part le développement économique par des actions visant à favoriser l’attractivité du territoire, et d’autre part son aménagement, par le biais d’une politique des transports et de la promotion des atouts touristiques.

Cet Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) a pour vocation de renforcer la qualité de vie des citoyens et de promouvoir l’excellence du territoire, tout en assurant l’équilibre et l’égale valorisation des villes qui la composent.

 



 

Les conseillers communautaires de Saint-Germain, Seine et forêts

Les représentants de chaque commune avaient été élus lors des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, au suffrage universel direct au scrutin de listes à la proportionnelle et à la plus forte moyenne.

À Marly-le-Roi, les 6 conseillers communautaires étaient, avec Jean-Yves Perrot qui présidait la Communauté d'agglomération : Noëlla Arnaudo, Laurent Ribault, Alexandra Duhazé, Benoît Burgaud (liste Protéger Marly et innover ensemble) et Jacques Chesnais (liste Marly à venir).



Les compétences

Les compétences obligatoires

1. Aménagement de l’espace

  • Élaboration d’une stratégie globale d’aménagement à l’échelon communautaire visant à assurer la cohérence du territoire et son développement.
  • Élaboration d’un Plan intercommunal de déplacement.


2. Développement économique et touristique

En matière économique :

  • Actions de promotion à l’échelon communautaire visant à renforcer l’attractivité économique du territoire, création de pôles économiques d’excellence déclarés d’intérêt communautaire, élaboration d’une politique d’intérêt communautaire participant à l’augmentation de l’offre d’emplois.

En matière touristique :

  • Actions de promotion à l’échelon communautaire visant à renforcer l’attractivité touristique du territoire, développement de la coopération entre les offices de tourisme, valorisation des circuits touristiques et développement des circuits en lien avec la Seine et la forêt.
     

3. Équilibre social de l'habitat

4. Politique de la ville

 

Les compétences optionnelles choisies :

  • Protection et mise en valeur de l’environnement, élaboration d’une stratégie d’intérêt communautaire pour un développement durable du territoire intercommunal, animation et coordination des politiques d’intérêt communautaire liées à l’environnement.
     
  • Construction, entretien et fonctionnement d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire.
     
  • Action sociale d'intérêt communautaire.
 
Retour haut de page